berges de la prairie

L’audit des façades de cette villa de bord de Seine a mis en évidence plusieurs pathologies dues au précédent ravalement inapproprié (RPE sur enduit ciment). Lors des travaux de restauration la présence d’eaux, dans les murs a permis de comprendre les désordres graves identifiés notamment dans les refends porteurs en briques

L’état de l’édifice a donc exigé une reprise importante des maçonneries dégradées, ainsi que de l’ensemble des zingueries. Les menuiseries extérieures des parties communes ont été changées et les façades ont été intégralement rénovées par un enduit mince à la chaux.

La microporosité de la chaux permet la perméabilité à la vapeur d’eau et laisse ainsi les maçonneries respirer. En effet, elle permet d’éviter les condensations, d’expulser l’humidité, de réduire les remontées d’humidité dans les murs.

EN BREF

Année : 2007
>
 Ville : Marly le Roi
>
Coût : 300.000 € HT
>
Type de travaux : Ravalement
>
Durée des travaux : 6 Mois
>
Maitrise d'ouvrage : Syndic : Cabinet Sennes

Print Friendly, PDF & Email

Partager

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

bdlprairie_1020x1050

 

 

 

test